Catégories
Droit des affaires Droit notarial

La pratique du droit des affaires notariales, encore plus intéressante que celle des grands cabinets montréalais!

*Cet article a été écrit en collaboration avec Me Lafontaine et Me Lapierre de PME Inter Notaires. 

Chers étudiants de la Faculté Fauteux, 

Je ne sais pas en quelle année vous êtes, mais je sais que depuis le jour un, et pour plusieurs même avant, vous n’êtes pas certains dans quel domaine de droit vous aimeriez vous spécialiser. Je vous comprends, moi-même, en troisième année, je ne suis pas encore certaine. À travers notre parcours scolaire, nous allons prendre des cours qui nous intéressent plus particulièrement, et d’autres que nous savons en partant que nous n’aimons pas. Cependant, si je peux juste vous prodiguer un conseil lorsque vous allez choisir votre domaine de pratique : suivez votre cœur. On entend souvent cette phrase, mais elle prend encore plus de sens lorsque vient le temps de choisir sa carrière. Cette phrase a eu encore plus de sens dans ma tête lorsque j’ai eu la chance de rencontrer et discuter avec Me Lafontaine et Me Lapierre du groupe PME Inter Notaire de Gatineau. Pour eux, être notaire c’est plus qu’un emploi, c’est une vocation. Dans ce texte, j’essaierai donc de vous transmettre leur passion. Lors de notre parcours scolaire, il est plus rare qu’on se focalise sur le droit notarial. Je prends donc quelques minutes de votre journée pour vous faire découvrir le droit notarial, plus particulièrement le droit des affaires, à travers les yeux de ces deux notaires extrêmement réputés. 

Avant de commencer, je pense qu’il est important de statuer sur ce qu’est le droit des affaires. Lorsqu’on parle du droit des affaires, on pense souvent au droit des entreprises, aux conventions entre actionnaires ou sur le financement. Cependant, ce domaine englobe beaucoup plus de champs de pratique. En effet, on retrouve le droit d’auteur, la franchise, l’incorporation, la marque de commerce, les hypothèques, la protection du patrimoine, etc. Le droit des affaires est autour de nous constamment. En tant que notaire, la majorité des domaines du droit des affaires que nous apprenons en classe dans le cadre des différents cours donnés sont appliqués, mais simplement d’une différente manière et perspective que les avocats. Le notaire intervient dans la majorité des cas avant un litige, donc son rôle principal est plutôt de prodiguer des conseils juridiques que de défendre quelqu’un. 

Lorsque j’ai discuté avec Me Lafontaine et Me Lapierre, je leur ai demandé ce qui rend le droit des affaires notariales plus intéressant que celui des grands cabinets montréalais et la réponse est si simple : le lien de proximité avec les clients. Pour les deux, la question de la relation avec le client est primordiale. En tant que notaires à Gatineau, ils ont la chance de travailler avec les mêmes PME année après année, et de créer un lien de confiance, qui peut tourner en un certain lien d’amitié. En effet, Me Lafontaine agit comme conseillère juridique de plusieurs PME dans la région et fait partie de plusieurs conseils d’administration. Pour sa part, Me Lapierre est le président du réseau PME Inter Notaires, en plus d’être en relation avec plusieurs entrepreneurs et organismes de la région de l’Outaouais. Il est possible de constater avec l’exemple de ces deux notaires que le lien avec la clientèle est beaucoup plus grand et fort que simplement entre les quatre murs d’un bureau. Sans dénigrer les grands cabinets, ceux-ci ne travaillent pas avec la même clientèle. Ils travaillent beaucoup plus avec de grandes compagnies, ce qui fait en sorte que la relation notaire-client n’est pas la même.

Un autre aspect qui a été soulevé lors de ma discussion avec Me Lafontaine et Me Lapierre est qu’ils ne font pas la résolution de litige. En effet, en tant que notaires, ils ne représentent pas une partie comme le fait un avocat/avocate. J’ai trouvé cet aspect super intéressant, car pour plusieurs, comme moi, aller plaider devant un juge n’est pas ma première motivation pour devenir avocate. En effet, tout l’aspect de la plaidoirie devant juge, d’attendre un jugement et de peut-être commettre des erreurs juridiques sur la place publique n’est pas quelque chose qui m’intéresse. Le notaire est impartial dans les discussions avec les clients. Il est là pour les guider vers la meilleure solution possible. C’est une autre raison pour laquelle les relations entre les notaires et les clients sont beaucoup plus personnelles.

Après cette mi-session mouvementée et la fin de session qui approche, je vous souhaite donc de trouver un domaine qui vous tient à cœur et qui vous permettra d’avoir des relations sincères avec vos clients, parce que sans eux, nous ne sommes rien. Il est parfois difficile de trouver ce qu’on veut faire, mais parfois les détours sont nécessaires. En effet, Me Lafontaine a fait un détour d’environ 10 ans à l’enseignement, avant de trouver réellement le domaine qu’elle voulait pratiquer. Je vous souhaite donc d’être capable de trouver un domaine de droit qui vous permettra de vous accomplir le plus possible.

Le nom de l’étude est Gagné Isabelle Patry Laflamme & Associés, membre du réseau PME INTER Notaires. Elle a été fondée en 1976. Nous soulignons donc 45 ans d’existence cette année. Nous avons 4 places d’affaires : Gatineau, Aylmer, Shawville et Buckingham. Pour en savoir plus sur une carrière au sein de notre étude, visitez www.pmegatineau.ca/carriere/

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.