La Fondation Aspirare : une initiative étudiante

Aspirare

Annabelle Gagnon-Bischoff
agagn106@uottawa.ca

L’histoire derrière la fondation

Corinna Pilon et Joseph Munyenyiwa, les deux fondateurs, ont décidé de créer Aspirare pour encourager l’éducation qui est un thème qui leur tient à cœur. L’accès aux études reste encore aujourd’hui un défi pour une grande partie de la population mondiale. L’éducation, souligne Sabrina, « c’est l’un des moyens de sortir du cercle vicieux de la pauvreté. Une personne éduquée a de meilleures perspectives d’avenir et pourra ensuite éduquer d’autres personnes autour d’elle. Toute la famille et la communauté peuvent ainsi en bénéficier ».

L’équipe d’Aspirare a choisi le Zimbabwe pour entreprendre ses projets. Cette décsion a été faciliée grâce au contact que l’équipe avait avec Rotary International. Comme l’indique Maxime, « c’était une source fiable avec laquelle transiter l’argent amassé, qui nous a permis de minimiser les coûts d’envoi ». Avec l’aide de Rotary International, Aspirare a donc pris forme en juin 2012.

Le nom de la fondation, Aspirare, vient du latin et signifie aspirer à quelque chose. L’éducation, pour l’équipe d’Aspirare, c’est exactement ça. C’est amener l’espoir, l’opportunité de rêver et d’aller plus loin.

Les projets

Pour l’instant, les projets de la fondation concernent les écoles primaires dans les milieux ruraux. Pour établir leurs priorités, l’équipe d’Aspirare consulte Rotary International et demande à l’école bénéficiaire de leur faire parvenir une soumission avec la liste des besoins. Bien entendu, il faut faire des choix et pour le premier projet, il a été décidé de fournir des chaises et des pupitres pour les élèves. Cette réalisation permet aux étudiants d’être plus concentrés en classe. C’est aussi un bon investissement puisque ces fournitures en bois peuvent durer plusieurs années.

La première collecte de fonds d’Aspirare s’est terminée cet été avec la distribution des chaises et pupitres. Le jour de la livraison, tous les habitants du village étaient présents pour célébrer cet événement. C’était le premier don d’une telle importance à parvenir à cette communauté.

Ce premier projet réussi, la fondation a décidé d’instaurer le programme de bourses Charles Kandarira. Corinna précise : « nous avons nommé ces bourses en l’honneur de l’ancien directeur régional de Rotary qui nous a aidés dès le début. Il est décédé quelques jours après la réalisation du premier projet. Nous voulions ainsi l’honorer et le remercier pour tout le temps qu’il nous a accordé ». Avec une bourse de 60 $, il est possible d’envoyer un enfant à l’école pour une année complète. Sabrina souligne que cette source de financement remporte un franc succès jusqu’à présent. Elle résume les programmes de la sorte : « la première année, on donne des pupitres et des chaises, la deuxième année des bourses et ensuite on essaie d’étendre notre réseau à d’autres écoles ».

Corinna explique qu’Aspirare « est là pour rester et garder un contact à long terme. La fondation commence à se faire connaître au Zimbabwe. On se fait approcher par des gens sur place et même par des professeurs américains! ».

Aspirare organise diverses activités de financement au Canada. L’année dernière, il y a eu à Montréal un événement Zumba et un Spinothon. Cette année, Aspirare souhaite reprendre ces initiatives et planifier des activités sociales et sportives à Montréal et Ottawa.

Une expérience recherchée

Travailler pour Aspirare s’avère être une expérience intéressante pour ces trois étudiantes en droit. Depuis les débuts de la fondation, différentes démarches font appel à leurs connaissances juridiques. Corinna indique que « la beauté du projet est qu’on peut à la fois faire la promotion d’une cause qui nous tient à cœur et mettre en application ce qu’on apprend dans nos cours ».

Aspirare est toujours à la recherche de dons et de bénévoles. Pour plus d’information, visitez leur site web : http://www.aspirarefoundation.com/

Crédit photo: Aspirare

Author: Administrateur

Share This Post On

Submit a Comment

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *