L’importance des activités hors cours

ÉVÈNEMENT DU MOIS D’OCTOBRE

Marc-Alexandre Pérusse-Cavanagh
Marc-Alexandre Pérusse-Cavanagh mperu013@uottawa.ca

Depuis le début de la session d’automne, vous avez sûrement remarqué l’importance de s’impliquer dans des activités hors cours, et ce peu importe lesquelles. Pour ceux ou celles qui n’ont pas entendu parler des différentes opportunités que les clubs nous offrent, voilà une belle occasion de s’informer. Selon moi, il serait perdant de ne pas s’impliquer dans une des expériences diverses offertes par notre association étudiante, via la participation à des clubs étudiants.

 

Lors de la journée des clubs tenue le 17 septembre dernier, nous avons d’ailleurs eu un bel aperçu de leur valeur pour les étudiant(e)s. Seulement de faire l’effort de s’informer via l’AEEDCO ou les différents clubs serait un bon début. Vous seriez surpris de constater que sortir parfois de notre zone de confort peut être très surprenant, gratifiant et nous emmène dans des avenues insoupçonnées et enrichissantes. Pour ma part, lors de ma participation à la journée des clubs, j’ai rencontré de nouveaux collègues de travail qui avaient des connaissances, des passions et une curiosité qui les ont amenés à s’impliquer et à vouloir partager leurs expériences vécues ou celles qu’ils sont en train de vivre. J’ai été entre autres charmé par l’ADAUO, soit l’association du droit des affaires de l’Université d’Ottawa, qui était représentée par Benjamin Gingras et Sarah Lauzon. À prime abord, je désirais m’impliquer et participer activement dans ce club, et ce, après avoir pris connaissance des bénéfices qu’un étudiant(e) pouvait en retirer.

Aujourd’hui, j’en suis membre. De plus, grâce à ma présence, j’ai rencontré les codirectrices du club Les simulations de procès – Travaille en Cour, Jeanne Gagné et Shereen Cook, c’est une activité qui demande une implication totale: « Le rôle des élèves qui adhèrent à l’activité est de prendre part à toutes les étapes de formation et de préparation du dossier juridique, pour aboutir à la plaidoirie finale qui prendra place dans une vraie cour de justice. Bien évidemment, pour pouvoir permettre une expérience des plus enrichissantes et pratiques aux étudiants et étudiantes, chaque cas sera parrainé par un avocat(e)-superviseur(e) provenant de grands cabinets canadiens et d’autres, de cabinets de la région de l’Outaouais. Le club Les simulations de procès – Travaille en Cour est une expérience unique qui s’offre aux étudiants et étudiantes désirant acquérir une expérience concrète en plaidoirie, le tout, dans un contexte de procès simulé. »[1]

Nov - Marc Alex- Travaille en courAinsi, ces deux codirectrices m’ont fait découvrir une activité et ont réussi à piquer ma curiosité. Grâce à cet heureux hasard, j’ai participé au cocktail Les simulations de procès – Travaille en Cour tenu le 6 octobre dernier à l’Atrium de l’Université d’Ottawa. Cet événement m’a permis de rencontrer de nouveaux collègues étudiant(e)s de toutes les années de promotion à venir et même des personnes connues lors des initiations étudiantes. Ce type d’événement permet en plus de découvrir l’activité en question et le genre d’implication que nous devons apporter si nous portons notre candidature. Cela permet aussi d’échanger des idées et des expériences diverses avec des personnes de différents milieux. J’ai rencontré des étudiant(e)s qui avaient déjà vécu l’événement l’année passée. De plus, la présence d’avocat(e)s dont celle de maître Lapointe a davantage permis de démontrer l’importance de cette activité sur les plans académique, professionnel et personnel. La cerise sur le « sundae » a été les brillants discours tenus par nos codirectrices, Jeanne Gagné et Shereen Cook.

Finalement, vous avez sûrement noté, après la lecture de ces quelques lignes, que de fil en aiguille, tout a commencé par l’implication à la journée des clubs. Personnellement, ma curiosité m’a amené à sortir de ma zone de confort, à aller au cocktail du club Les simulations de procès – Travaille en Cour et finalement, à poser ma candidature pour vivre cette expérience. J’espère avoir convaincu seulement une personne de faire un pas vers l’avant, ce qui parfois conduit à vivre de belles expériences. Un gros merci à notre association étudiante et aux membres de tous les clubs! Leur implication dans les multiples activités proposées permet d’embellir nos années universitaires.

 

 

[1] « Travaille en cour ».Simulation de procès,,[En ligne] http://www.aeedco.ca/en/clubs/157-travaille-en-cour.html WRITTEN ON 17 AUGUST 2014,[consulté 20 octobre 2015].

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *