Une maîtrise en droit ? Pourquoi pas !

Ce mois-ci, comme j’aime bien parler des pratiques qui sortent des sentiers battus, j’ai profité de la conférence sur les maîtrises en droit de la doyenne adjointe aux études supérieures de notre faculté, Mme. Sochetra Nget, pour vous partager certaines informations qui pourraient susciter chez vous un intérêt pour les études supérieures :

Pourquoi une maîtrise en droit ?

Plusieurs raisons peuvent motiver la poursuite des études jusqu’aux cycles supérieurs, mais voici deux raisons intimement reliées au droit et à la profession juridique : Premièrement, pour satisfaire ses propres aspirations scolaires. On le sait, sa sélection personnelle de cours à la licence ressemble à un équilibrage entre pensée pragmatique et désir intellectuel. À la maîtrise, vous choisissez vos cours selon vos centres d’intérêts. Deuxièmement, il est indéniable qu’une maîtrise favorise sa candidature sur le marché du travail. Depuis la récession en 2008, les juristes se sont tournés vers la maîtrise comme une corde supplémentaire à leur arc pour varier l’originalité des pratiques et offrir une plus grande compétition à leurs adversaires. Une maîtrise sert à démontrer aux recruteurs que le candidat possède des aptitudes en recherche et une bonne faculté de rédaction, et ce, autant au niveau des pratiques traditionnelles qu’internationales. La maîtrise sert également à réaliser un bel avancement professionnel lorsqu’on a déjà un pied dans la fonction publique, ce qui peut devenir fort intéressant pour les étudiants au programme coop !

Les types de maîtrises

Plusieurs options s’offrent aux étudiants :

1) Les maîtrises avec thèse : Avec un travail de recherche entre 100 à 130 pages à réaliser en plus d’environ trois cours principalement de recherche, ce sont les maîtrises les mieux adaptées pour la préparation à un doctorat. La présentation devant jury y joue pour beaucoup.

2) Les maîtrises avec mémoire : Avec un travail de recherche de 60 à 70 pages et cinq cours à réaliser, la maîtrise avec mémoire peut s’adapter à chaque étudiant. Elle peut être générale ou avec concentration. Dans le cas d’un retour aux études après quelques années de pratique, c’est pour ce type de maîtrise que l’on va opter. Ce sont également ces maîtrises qui sont le plus prisées dans le cadre d’une concentration.

3) Les concentrations : La faculté de droit civil offre la possibilité de réaliser sa maîtrise au sein d’une des six concentrations spécialisées (Droit international humanitaire et droit de la sécurité internationale, Droit du commerce international et des investissements étrangers, Droit de l’environnement et du développement durable, Droit et justice sociale, Droit et technologie, Droit notarial, et Études des femmes). Chacune d’elles possède des caractéristiques propres dont je vous invite à prendre connaissance sur le site web de la faculté si l’une d’entre-elle vous interpelle.

4) Les protocoles de réciprocité internationale :

La faculté de droit civil a développé des ententes avec d’autres universités à l’international au cours des ans. Les protocoles de réciprocité internationale consistent à réaliser une maîtrise de type mémoire dans deux universités, c’est-à-dire Ottawa et une université partenaire (Washington College of Law (American University), Université Paris Ouest Nanterre La défense, Université Paul-Cézanne (Aix-Marseille III), Université de Haifa (Israël) et Université de Rennes 1). Non seulement cela représente une opportunité à l’étranger enrichissante, mais à la fin de la maîtrise l’étudiant reçoit deux diplômes !

Financement et conditions d’admission

Le programme de maîtrise bénéficie de frais de scolarité moins élevés que ceux de la licence, soit environ 5000$ par an. Un bon programme de bourses est en place pour aider financièrement les étudiants. Les thèses peuvent recevoir jusqu’à 30 000$ de bourses, les mémoires jusqu’à 15 000$. Pour être admis à un des programmes de maîtrise, on demande une moyenne pondérée cumulative (m.p.c.) de 6.0. et il faut appliquer avant le 1er février pour la concentration en notariat, 1er mars pour toutes les autres maîtrises. Le candidat devra fournir :

  • Formulaire d’inscription rempli
  • Deux lettres de recommandation
  • Lettre de présentation où il faut expliquer brièvement quel genre de projet le candidat désire réaliser
  • Curriculum vitae
  • Relevé de notes officiel

Voilà en gros l’information de base quant aux maîtrises en droit offertes par notre faculté. Pour de plus amples informations, je vous invite à contacter directement Mme Sochetra Nget et vous souhaite une bonne recherche !

Carole-Anne Tremblay

Ctrem072@uottawa.ca

Author: Administrateur

Share This Post On

Submit a Comment

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *